Comment référencer son site pendant les soldes ?

Dans le commerce il y a des périodes où l’on sait que l’on va pouvoir faire du chiffre. L’année civile est en effet ponctuée de dates assez propices à cela, en France. Les consommateurs vont nécessairement dépenser un certain budget à la Saint-Valentin, durant le Black Friday, mais aussi plus globalement à Noël, dans une moindre mesure à la Fête des mères et des pères, et bien entendu aussi et surtout en périodes de soldes. Bref pour un commerçant et a fortiori un e-commerçant, les premières soldes de l’année sont une manne extraordinaire. Dès lors il devient important à ce moment-là d’être visible, aux yeux de toutes ces personnes qui vont avoir de l’argent à dépenser. Il faut donc avoir un site web bien référencé.

Le référencement rapide, c’est possible ?

Les référencements de sites internet

En matière de référencement sur les moteurs de recherche, il existe deux possibilités majeures :

  • le SEA : de l’anglais Search Engine Advertising, ou en français publicité sur les moteurs de recherche qui consiste à voir son site apparaître dans les publicités situés en haut de la page des résultats,
  • le SEO : de l’anglais Search Engine Optimization, ou en français optimisation pour les moteurs de recherche, dont l’objectif est d’être présent dans les résultats dits organiques.

Alors comment faire, en utilisant l’une de ces deux techniques, pour passer devant ses concurrents et vendre à leur place les produits que l’on a en commun dans nos catalogues ? Est-ce possible ? Est-ce facile à mettre en œuvre ?

Le référencement le plus rapide

Lorsque l’on a besoin de se référencer de façon urgente, il n’y a pas le choix : il faut en passer par du SEA. Il s’agit en effet de payer un certain prix, en fonction du produit que l’on souhaite vendre, pour faire en sorte que son site apparaisse dans les publicités que ne manqueront pas de voir les internautes, pressés de faire leurs emplettes.

En étant malin, on peut trouver, dans les mots-clés qui seront a priori saisis par les internautes, des opportunités. En effet les acheteurs ne vont pas se contenter d’écrire dans la barre de recherche uniquement le nom de ce qu’ils souhaitent acquérir.

Trouver la bonne formule de mots-clés

Ainsi au lieu d’écrire simplement iPad, ils vont certainement chercher à trouver des bons plans de dernière minute, des petits prix, des codes promotionnels… C’est donc en ajoutant des mots de cet ordre-là que l’on va pouvoir leur proposer des marchandises : iPad pas cher, promo iPad, iPad soldé voire ipad soldes, bon plan apple, ipad petit prix, ipad moins cher, soldes ipad pas cher, ipad solde petit prix… Ensuite ce sont les enchères qui décideront, en fonction des expressions et du vocabulaire pour lequel on a opté, du montant que coûteront les encarts de publicité que l’on voudrait montrer aux internautes.

Le référencement naturel peut-il être rapide ?

La problématique du SEO

Les e-commerçants le savent en général très bien : ils ne seront jamais les seuls à proposer un type de produits sur leurs sites. Il y a nécessairement de la concurrence, surtout si l’on vend des produits technologiques comme des tablettes, des smartphones, des enceintes bluetooth, des casques audio ou encore des assistants personnels intelligents (comme les Google Home, Amazon Echo ou encore Apple HomePad)… Alors comment faire pour s’assurer d’être plus visible que ses concurrents en cette période de soldes où le nombre d’acheteurs potentiels est forcément en hausse, par rapport au reste de l’année ?

SEO et techniques utlra-rapides

Tout est possible – ou presque – en matière de référencement naturel. Dès lors booster son site pour qu’il passe devant les autres en quelques jours est envisageable. Mais attention : cela requiert d’employer des techniques avancées de référencement qui sont extrêmement dangereuses. Elles le sont pour le site qu’on voudrait voir gravir les échelons à la vitesse de la lumière. Même les plus expérimentés des SEO black hat ne peuvent faire ce travail de référencement ultra-rapide sans attirer l’attention du robot chargé de classer les sites dans les résultats de Google. En clair un site peut monter en flèche dans les SERP – de l’anglais Search Engine Results Pages pour pages de résultats des moteurs de recherche en français – mais dès qu’il sera repéré – on dit flagué dans le jargon – comme employant des techniques proscrites par Google pour tromper son robot, il sera trop tard : le site disparaîtra des résultats et l’on ne pourra le faire réapparaître qu’au prix d’efforts et de budgets considérables.

Le SEO nécessite du temps

Le travail de référencement naturel d’un site internet, dont l’objectif ultime reste d’obtenir une position favorable dans les résultats de recherche en ligne – c’est-à-dire une des trois premières – demande du temps. Il est en effet question, pour un positionnement durable, de travailler sur la durée, par doses homéopathiques et hautement qualitatives. Cela demande :

  • la réalisation de nombreuses analyses : qui est positionné, grâce à quoi, avec l’aide quels backlinks ?…
  • la mise en place d’optimisations en nombre : le contenu rédactionnel, les images, l’HTML…
  • le développement d’une stratégie de netlinking sémantique : des textes rédigés avec soin, publiés sur des sites de qualité et contenant des backlinks divers…

Pourquoi le SEO est-il si long ?

Il faut la reconnaître, pour être tout-à-fait honnête : les spécialistes du SEO ont parfois joué un peu trop au jeu du chat et de la souris avec Google, ils ont trop souvent dépassé les limites que celui-ci cherchait à imposer. A partir de là, les limites ont été encore plus strictes et la nécessité d’agir lentement mais sûrement plus évidente et plus importante. Le linkbuilding est un travail de longue haleine, pour lequel il faut s’entourer de rédacteurs professionnels qui produiront des textes riches en vocabulaire, écrits précisément pour respecter les contraintes de sémantique aujourd’hui déterminantes sur le web – ne l’appelle-t-on pas web sémantique ? Il est tout aussi crucial de trouver des sites web, pour accueillir les articles qu’ils auront produits, qui soient précisément dans le périmètre délimité par le célèbre moteur de Moutain View, qui se plient à toutes les contraintes, ne font rien qui puisse leur attirer des sanctions, même minimes, de la part de Google. De plus il est décisif de ne réaliser les backlinks qu’au compte goutte, pour ne pas éveiller les soupçons du géant de la recherche.